Restauration du four à pain de Flainville

vieiille photo four a pain001

Le dernier Four à Pain de Flainville en 1989

Les travaux ont été conduits à partir de 1993 sous la direction de Jean-Louis Bouscarle, architecte. Dans le cadre d’un budget réduit, les travaux ont été menés a bien avec l’appui de l’association Créatif  (Gruchet Saint Siméon) incitant des RMIstes vers un retour à l’emploi. Cette équipe de six personnes a pris en charge :

  • les travaux de maçonnerie : restauration de la base des murs, du socle du four, reconstruction du conduit de cheminée avec des briques anciennes
  • la réfection de la charpente des pans de murs comme celle de la toiture
  • le remplissage en torchis
  • la clôture et la voie d’accès

La couverture de roseaux a été effectuée par M. Laurence, chaumier.

ph dumas corrDessin Philippe Dumas (1994)

Le chantier a débuté à l’automne 1993, dès l’accord avec la famille Petiton, propriétaire.

Françoise et Marianne Petiton accompagnée de son mari Rémi Ridel

Françoise et Marianne Petiton accompagnée de son mari Rémi Ridel (Fête du four à pain 2011)

Le financement des travaux a reposé sur les cotisations à l’association, sur une campagne de souscription, en complément du don initial, et sur l’aide du Conseil Général (intervention de Créatif).

Nombreux habitants du Bourg-Dun se sont attelés à la confection de tabliers (34), de sacs à pains (129), de sacs de plage (60) et de sacs à dos (22) confectionnés en toile de lin fournie gracieusement par Olivier Nourry.

Le 10 Juillet 1994 une toute première fête du four a pain s’est tenue à Flainville.

Madame Petiton avec M; Courbe, la première "nouvelle cuisson" au four de Flazinville

Madame Petiton avec M. Courbe, lors d’une des premières « nouvelles cuissons » au four de Flainville

  • Accueil et visite de la Chapelle Saint Julien ; cuissons variées de boules de pains (500) et de brioches (100) dans un petit four mobile.

Un bénéfice a conforté les finances de l’association permettant de nouvelles interventions.

Madame Petiton ne croyait pas à l’aboutissement du projet de restauration ; elle s’est réjoui ensuite du succès des fêtes qui réunissait les habitants du village et de nombreux touristes de passage.

Au début de l’été 1995 d’autres travaux ont assuré une alimentation en eau et électricité pour le four à pain  à partir de la maison voisine (Marc Bernheim).

Pendant l’hiver 1995 M. Dixon, l’ébéniste du Bourg-Dun a confectionné un pétrin de bois. Jean Louis Dumas nous a procuré des dalles réfractaires pour renouveler la sole du four ainsi qu’un petit pétrin mécanique.

A partir de l’été 1995 les fêtes de four à pain se sont tenues le dimanche qui suit le 15 Aout. Les tombolas successives ont été régulièrement dotés par la famille Dumas de très beaux lots (carrés, parfums, cravates Hermès)

 

Ce contenu a été publié dans Four à pain de Flainville. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *